Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 6e Semaine: Mercredi

Texte de l'Évangile (Mc 8,22-26): Jésus et ses disciples arrivent à Bethsaïda. On lui amène un aveugle (…). Il lui mit de la salive sur les yeux et lui imposa les mains. Il lui demandait: «Est-ce que tu vois quelque chose?». Ayant ouvert les yeux, l'homme disait: «Je vois les gens, ils ressemblent à des arbres, et ils marchent». Puis Jésus, de nouveau, imposa les mains sur les yeux de l'homme; celui-ci se mit à voir normalement, il se trouva guéri, et il distinguait tout avec netteté (…).

La guérison de l'aveugle de Bethsaïda: symbole du chemin de notre foi

REDACTION evangeli.net (réalisé à partir de textes de Benoît XVI)
(Città del Vaticano, Saint-Sige)

Aujourd'hui, en route pour Jérusalem, Jésus-Christ réalise un signe de grande signification symbolique: cette récupération progressive de la vue représenterait le processus parcouru par Pierre et les autres —nous aussi!— de guérison de notre cécité jusqu'à en arriver à la confession complète de Jésus comme "Fils de Dieu".

Après une grande époque de prédiction en Galilée, voici venu un moment décisif: le cheminement vers la croix tout comme l'invitation à le suivre en prenant "sa croix", distingue clairement les disciples des gens qui ne font que l'écouter et qui ne le suivent pas. Ceci fait clairement des disciples le centre initial de la nouvelle famille de Jésus: la future Église.

—L'une des caractéristiques de cette communauté est que nous sommes "en chemin" avec Jésus. Et une autre caractéristique est que notre décision d'accompagner le Seigneur se base sur une vision "claire de toutes les choses", sur une "connaissance" de Jésus, Fils de Dieu, qui en même temps nous offre une nouvelle et plus profonde connaissance du Dieu unique.