Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Jour liturgique : Temps ordinaire - 32e Semaine: Dimanche (A)

Texte de l'Évangile (Mt 25,1-13): Jésus parlait à ses disciples de sa venue; il disait cette parabole: «Le royaume des cieux sera comparable à des jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe et s'en allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient insensées, et cinq étaient prévoyantes: les insensées avaient pris leur lampe sans emporter d'huile, tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leur lampe, de l'huile en réserve. Comme l'époux tardait, elles s'assoupirent toutes et s'endormirent.

»Au milieu de la nuit, un cri se fit entendre: ‘Voici l'époux! Sortez à sa rencontre!’. Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et préparèrent leur lampe. Les insensées demandèrent aux prévoyantes: ‘Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent’. Les prévoyantes leur répondirent: ‘Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous; allez plutôt vous en procurer chez les marchands’. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces et l'on ferma la porte.

»Plus tard, les autres jeunes filles arrivent à leur tour et disent: ‘Seigneur, Seigneur, ouvre-nous!’. Il leur répondit: ‘Amen, je vous le dis: je ne vous connais pas’. Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l'heure».

Commentaire: Abbé Anastasio URQUIZA Fernández MCIU (Monterrey, Mexique)

Voici l'époux! Sortez à sa rencontre!

Aujourd'hui, on nous invite à réfléchir sur la fin de notre existence, il s'agit d'un avertissement du Bon Dieu pour notre ultime fin, ne jouons donc pas avec notre vie. «Le royaume des cieux sera comparable à des jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe et s'en allèrent à la rencontre de l'époux» (Mt 25,1). La fin de chaque personne dépendra du chemin qu'elle aura emprunté; car la mort est la conséquence de la vie -prudente ou insensée- qu'on aura menée en ce monde. Les filles insensées sont celles qui ont entendu le message de Jésus mais ne l'ont pas mis en pratique. Les filles prudentes sont celles qui l'ont appliqué dans leur vie, et c'est pour cela qu'elles rentrent au banquet de noces du Royaume.

La parabole est un rappel qu'il faut prendre très au sérieux. «Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l'heure» (Mt 25,13). Ne laissons pas s'éteindre la lumière de la foi, car tout moment pourrait être le dernier. Le Royaume est ici. Allumez vos lampes avec l'huile de la foi, de la fraternité et de la charité. Nos cœurs, pleins de lumière, nous permettrons de vivre la vraie joie ici et aujourd'hui. Ceux qui font parti de notre entourage seront également illuminés et connaîtront la joie de la présence de l'Epoux. Jésus nous demande de ne jamais manquer d'huile pour nos lampes.

C'est pour cela que lorsque le Concile Vatican II, en choisissant dans la Bible les images de l'Église, fait la comparaison d'un époux et de son épouse et nous dit: «Cette épouse, le Christ ‘l'a aimée... et il s'est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier’ (Eph 5,25-26); il se l'est associée par un pacte indissoluble et sans cesse ‘il la nourrit et la soigne’ (Eph 5,29), et il a voulu, après l'avoir purifiée, qu'elle lui soit unie et soumise dans l'amour et la fidélité».

Commentaire: Abbé Anastasio URQUIZA Fernández MCIU (Monterrey, Mexique)

Voici l'époux! Sortez à sa rencontre!

Aujourd'hui, on nous invite à réfléchir sur la fin de notre existence, il s'agit d'un avertissement du Bon Dieu pour notre ultime fin, ne jouons donc pas avec notre vie. «Le royaume des cieux sera comparable à des jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe et s'en allèrent à la rencontre de l'époux» (Mt 25,1). La fin de chaque personne dépendra du chemin qu'elle aura emprunté; car la mort est la conséquence de la vie —prudente ou insensée— qu'on aura menée en ce monde. Les filles insensées sont celles qui ont entendu le message de Jésus mais ne l'ont pas mis en pratique. Les filles prudentes sont celles qui l'ont appliqué dans leur vie, et c'est pour cela qu'elles rentrent au banquet de noces du Royaume.

La parabole est un rappel qu'il faut prendre très au sérieux. «Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l'heure» (Mt 25,13). Ne laissons pas s'éteindre la lumière de la foi, car tout moment pourrait être le dernier. Le Royaume est ici. Allumez vos lampes avec l'huile de la foi, de la fraternité et de la charité. Nos cœurs, pleins de lumière, nous permettrons de vivre la vraie joie ici et aujourd'hui. Ceux qui font parti de notre entourage seront également illuminés et connaîtront la joie de la présence de l'Epoux. Jésus nous demande de ne jamais manquer d'huile pour nos lampes.

C'est pour cela que lorsque le Concile Vatican II, en choisissant dans la Bible les images de l'Église, fait la comparaison d'un époux et de son épouse et nous dit: «Cette épouse, le Christ ‘l'a aimée... et il s'est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier’ (Eph 5,25-26); il se l'est associée par un pacte indissoluble et sans cesse ‘il la nourrit et la soigne’ (Eph 5,29), et il a voulu, après l'avoir purifiée, qu'elle lui soit unie et soumise dans l'amour et la fidélité».