Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Temps ordinaire - 7e Semaine: Dimanche (A)

Texte de l'Évangile (Mt 5, 38-48): «Vous avez appris qu'il a été dit: 'Oeil pour oeil, dent pour dent'. Eh bien moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant; mais si quelqu'un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l'autre. Et si quelqu'un veut te faire un procès et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau. Et si quelqu'un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui. Donne à qui te demande; ne te détourne pas de celui qui veut t'emprunter.

»Vous avez appris qu'il a été dit: 'Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi'. Eh bien moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d'être vraiment les fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez-vous? Les publicains eux-mêmes n'en font-ils pas autant? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d'extraordinaire? Les païens eux-mêmes n'en font-ils pas autant? Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait».

«Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait»

Abbé José PLAZA Monárdez
(Calama, Chili)

Aujourd'hui, la Parole de Dieu nous apprend que la source de sainteté ainsi que sa mesure, demeurent en Dieu seul: «Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait» (Mt 5,48). C'est Lui qui nous inspire et c'est vers Lui que nous marchons. On parcourt le chemin sous l'égide de la nouvelle loi, celle de l'Amour. L'amour est le véritable guide de nos idéaux, qui sont si bien exprimés dans ce cinquième chapitre de l'évangile de saint Matthieu.

La vieille loi du Talion du livre de l'Exode (cf. Ex 21,23-35) —qui se voulait une loi ayant pour but d'éviter les vengeances sans pitié, et restreindre à "l'œil pour œil" le dédommagement querelleur— est définitivement dépassée par la loi de l'Amour. Dans ces versets on nous donne toute une Magna Carta de la morale chrétienne: l'Amour de Dieu et du Prochain.

Le Pape Benoît XVI nous dit que: «Seul le service du prochain ouvre mes yeux sur ce que Dieu fait pour moi et sur sa manière à Lui de m’aimer». Jésus nous présente la loi d'une justice surabondante, car le mal n'est pas vaincu en faisant plus de mal mais en l'expulsant de la vie, coupant court à son efficacité contre nous.

Pour vaincre —nous dit Jésus— il faut avoir une très bonne maîtrise de soi, et assez de clarté d'esprit pour connaitre la loi à laquelle nous obéissons: celle de l'amour inconditionnel, gratuit et magnanime. L'amour, Jésus l'a amené sur la Croix car la haine est vaincue par l'amour. C'est cela le chemin de la victoire, sans violence, avec humilité et avec un amour joyeux, car Dieu est l'Amour fait action. Et si nos actes proviennent de ce même amour qui ne déçoit pas, le Père éternel reconnaîtra en nous ses enfants. Voilà le chemin parfait, celui de l'amour surabondant qui nous met sur la route du Royaume des Cieux, et dont l'expression exacte est la sublime manifestation de l'amour débordant que Dieu a déversé dans nos cœurs par le don de l'Esprit Saint (cf. Rom 5,5).