Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 26 Janvier: Sts Timothée et Tite, évêques

Texte de l'Évangile (Lc 10,1-9): Après cela, le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux devant lui dans toutes les villes et localités où lui-même devait aller. Il leur dit: «La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson. Allez! Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups. N'emportez ni argent, ni sac, ni sandales, et ne vous attardez pas en salutations sur la route.

»Dans toute maison où vous entrerez, dites d'abord: ‘Paix à cette maison’. S'il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui; sinon, elle reviendra sur vous. Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l'on vous servira; car le travailleur mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison. Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qu'on vous offrira. Là, guérissez les malades, et dites aux habitants: ‘Le règne de Dieu est tout proche de vous’».

«Le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux devant lui»

Abbé Juan Carlos ALAMEDA Vega
(San Cristóbal de La Laguna, Espagne)

Aujourd'hui, nous célébrons la mémoire de saint Timothée et de saint Tite, évêques. Ils se distinguent tout simplement pour répondre "oui" au Seigneur. Quelle grande joie que de voir la générosité dans le dévouement de ces disciples de saint Paul! Ils ont eu des difficultés dans sa prédication, mais ils ont restés fidèles, ils ont su se prendre en main et ils ont témoigné.

«Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson. Allez! Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups. N'emportez ni argent, ni sac, ni sandales» (Lc 10,2-4). Voici deux clés que ces deux saints ont certainement vécu: la prière (prier au Seigneur pour que ce soient nombreux à continuer à être leur disciples); et la générosité pour pouvoir le suivre (qu’est-ce qui nous empêche d'être porteurs de la Bonne Nouvelle?).

Aujourd'hui nous sommes aussi appelés à témoigner par le Seigneur; Il nous invite à être ses "collaborateurs". «Le plus importante est que Paul s'appuya sur des collaborateurs dans l'accomplissement de ses missions (…). Il apparaît toutefois évident qu'il ne faisait pas tout, tout seul, mais qu'il s'appuyait sur des personnes de confiance qui partageaient ses peines et ses responsabilités» (Benoît XVI). Les saints Timothée et Tite ont été capables d'apporter l'Évangile à plusieurs endroits de l'Asie Mineur, et ont pu confirmer dans la foi de nombreuses communautés Chrétiennes qui avaient besoin de leur appui pour continuer sa mission.

«Dans toute maison où vous entrerez, dites d'abord: ‘Paix à cette maison’. S'il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui; sinon, elle reviendra sur vous» (Lc 10,5-6). Le fruit de l'annonce de l'Évangile c'est la paix. Là où ils allaient ces saints apportaient la paix du Seigneur: ce serait beau si nous pussions apporter à tout le monde, là où nous nous trouvions, la vrai paix du Seigneur, en participant à l'Eucharistie et jouissant de son enseignement. Pour y arriver, saint Augustin nous recommande: «Si tu veux devenir le médiateur pacifique entre deus amis à toi qui s'affrontent, essai de trouver la paix intérieure toi-même; dans ton intimité, où tu vis peut-être en guerre permanente contre toi-même; tu dois d'abord te soulager».