Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 5 Février: Ste.Agathe, vierge et martyr

Texte de l'Évangile (Lc 9,23-26): Puis il dit à tous: «Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge chaque jour de sa croix, et qu'il me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la sauvera. Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s'il se détruisait ou se perdait lui-même? Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles, le Fils de l'homme aura honte de lui, quand il viendra dans sa gloire, et dans celle du Père et des saints anges».

«Celui qui voudra sauver sa vie la perdra»

Abbé Jesús VEGA Mesa
(San Antonio Abad de Tamaraceite, Espagne)

Aujourd'hui nous fêtons la mémoire de sainte Agathe, vierge probablement martyrisée durant la persécution de Dèce. Notre instinct nous pousse à nous protéger, à fuir la douleur et la mort. Sauf exceptions curieuses, tous nous tenons à la vie. Et à trop vouloir la sauver, bien souvent nous la perdons. Pour vraiment sauver notre vie, il faut —apparemment— la perdre. Beaucoup de gens sont morts en combattant pour défendre les autres. Beaucoup de missionnaires et de volontaires ont donné leur vie en travaillant pour la justice et pour annoncer le message de Jésus. Ils n’ont pas perdu leur vie: ils l’ont gagnée!

Telle est la loi du chrétien. Telle est la conséquence du fait de suivre Jésus. Si quelqu’un veut être son disciple, Il nous l’a clairement fait savoir: «qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge chaque jour de sa croix, et qu'il me suive» (Lc 9,23). Il n’est pas possible d’être en même temps “chrétien” et pantouflard et égoïste. Un bon père, une bonne mère savent qu’il leur revient de “donner leur vie” pour leurs enfants: nuits de veille, sacrifices, efforts, travail, patience… C’est cela être chrétien: être disposé à donner sa vie à tout instant.

C’est ce qu’avait compris sainte Agathe, qui naquît en Sicile au IIIe siècle. Il n’était pas possible de concilier le fait de suivre Jésus avec décision et, en même temps, de répondre aux sollicitations du gouverneur, qui tâchait de l’obliger à renoncer à sa promesse de virginité. Agathe, jeune fille chrétienne, reçut de dures et cruelles menaces de mort. Mais elle avait déjà bu aux sources de l’Évangile: «Celui qui voudra sauver sa vie la perdra» (Lc 9,24). Et elle demanda la force au Seigneur pour ne pas succomber.

Il n’est pas facile aujourd’hui de résister aux appels de la société à une vie facile, commode et sans engagements. On nous promet un “salut” qui ne viendra jamais. On nous trompe. Comme sainte Agathe, nous devons nous aussi prier aujourd’hui avec le Psaume: «Garde-moi comme la prunelle de tes yeux, à l’ombre de tes ailes cache-moi de ces impies qui m’accusent, de ces ennemis acharnés qui m’encerclent» (Ps 17, 8-9).