Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Méditons l’Évangile d’aujourd’hui

L'Évangile d'aujourd'hui + homélie (de 300 mots)

7 Octobre: La Vierge du Rosaire

Télécharger
Texte de l'Évangile (Lc 1,26-38): Au sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, auprès d'une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie. L'ange entra chez elle, et dit: «Je te salue, toi à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi». Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation. L'ange lui dit: «Ne crains point, Marie; car tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n'aura point de fin».

Marie dit à l'ange: «Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme?». L'ange lui répondit: «Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. Voici, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils en sa vieillesse, et celle qui était appelée stérile est dans son sixième mois. Car rien n'est impossible à Dieu». Marie dit: «Je suis la servante du Seigneur; qu'il me soit fait selon ta parole!». Et l'ange la quitta.

« Tu vas donner naissance à un fils, à qui tu donneras le nom de Jésus»

Abbé Antoni CAROL i Hostench (Sant Cugat del Vallès, Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui, alors que ce qu'on appelle "le mois du Rosaire" est bien entamé, nous fêtons la Vierge sous le patronage du Rosaire. Quelle meilleure façon d'honorer notre Mère que de prier le Rosaire ? Elle-même est apparue si souvent avec "le rosaire à la main" !. Elle l'aime ! Pourquoi ? La raison est la suivante : bien qu'il puisse sembler que la prière du Rosaire soit une manifestation de piété mariale (effectivement c'en est une !), son fondement est toutefois christologique, c'est Jésus Lui-même. Dit clairement : le protagoniste du Saint Rosaire est Jésus-Christ, le Fils de Dieu né de la Très Sainte Marie.

En effet, les divers mystères du Rosaire – joyeux, lumineux, douloureux et glorieux – sont comme des "photos" de moments emblématiques de la vie de Jésus vus avec le regard de Marie. Par exemple : aujourd'hui nous contemplons l'Annonciation de l'archange Saint Gabriel à la Vierge Marie. Le dialogue entre le messager divin et Marie est très important ; son "oui" ("qu'il me soit fait selon ta parole" : Lc 1,38) est encore plus important. Mais ici ce qui est le plus décisif c'est l'Incarnation du Fils de Dieu. Le protagoniste est Jésus-Christ : Marie agit comme un instrument (juste avec le "oui", elle prête son ventre).

Si nous progressons avec le second mystère joyeux, la Visitation de Marie à sa cousine Elisabeth, il peut sembler encore une fois que le personnage principal de la scène est Sainte Marie, avec Elisabeth comme Co protagoniste. Cependant il n'en est pas ainsi : le personnage principal – comme toujours – est Jésus (avec à peine quelques jours d'existence humaine) et le co-protagoniste est Jean Baptiste (lui aussi dans le ventre de sa mère, mais depuis six mois déjà). Toutes les deux sont des instruments pour le premier acte prophétique du Nouveau Testament : Jean désigne le Messie déjà présent dans ce monde.

Et c'est ainsi que se déroule la prière de toute cette dévotion : les mystères sont des mystères du Christ. Le bienheureux pape Paul VI a dit, à raison, du Rosaire que c'était "un résumé de l'Evangile". De plus, l'Ave Maria" – répété autour de chacun de ces mystères – contient en son propre cœur le nom de Jésus. Marie est bénie entre toutes les femmes car Jésus, le fruit de ses entrailles, est béni.

Le nouveau site Web evangeli.net est maintenant disponible. Nous espérons que la diffusion du contenu et les nouvelles fonctionnalités faciliteront la lecture et la méditation de l'Évangile et de son commentaire.