Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 7 Décembre: Saint Ambroise, êveque et docteur de l’Église

Texte de l'Évangile (Jn 10,11-16): Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger, qui donne sa vie pour ses brebis. Le berger mercenaire n’est pas le pasteur, les brebis ne sont pas à lui : s’il voit venir le loup, il abandonne les brebis et s’enfuit ; le loup s’en empare et les disperse. Ce berger n’est qu’un mercenaire, et les brebis ne comptent pas vraiment pour lui. Moi, je suis le bon pasteur ; je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent, comme le Père me connaît, et que je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis. J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos : celles-là aussi, il faut que je les conduise. Elles écouteront ma voix : il y aura un seul troupeau et un seul pasteur.

«Le bon berger donne sa vie pour les brebis »

Abbé Joaquim MESEGUER García
(Sant Quirze del Vallès, Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui, nous réalisons comme l'image du bon berger est appropriée quand on parle de Saint Ambroise. "Le bon berger donne sa vie pour ses brebis" dit Jésus et c'est ce qu'a fait Saint Ambroise dans son ministère pastoral à Milan. Nous pouvons affirmer que dans cette Eglise locale il y a eu un avant et un après Saint Ambroise.

A la mort de l'arien Auxence, l'élection du nouvel évêque de Milan s'annonçait très compliquée car le favoritisme et une forte division faisaient craindre le pire ; c'est pour cette raison que l'on appela la police de la ville avec Ambroise à la tête pour garantir l'ordre. Ambroise se préparait à recevoir le baptême. Au cours d'un moment de débat et de polémique on entendit une voix "Ambroise évêque". Les applaudissements furent unanimes et face à la foule qui l'acclamait il n'eut pas d'autre choix que d'accepter cette élection. Quelques jours après, il reçut le baptême et les ordres sacrés et devint ainsi le plus éminent évêque de Milan.

Son ministère s'est caractérisé par la fermeté, la charité, la prudence et sa grande capacité d'organisation, vertus avec lesquelles il restaura l'unité de l'Eglise milanaise : "Par le biais de la justice, la vérité cerne les ruines des opinions qui auparavant gouvernaient le monde". Saint Ambroise a cultivé l'étude de la théologie, il a exposé la doctrine chrétienne dans des sermons magistraux et a encouragé la liturgie, grâce à tout cela il est devenu digne d'obtenir le titre de Docteur de l'Eglise. C'est lui qui a introduit dans la vie chrétienne et baptisé Saint Augustin dont la lumière a aussi brillé dans l'histoire de l'Eglise.

"Je connais mes brebis et elles me connaissent, comme mon Père me connaît et comme je connais mon Père" ; grâce à cette expérience de la prière et cette connaissance de Jésus-Christ, Ambroise s'est converti en un excellent berger à l'image du Bon Pasteur.