Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Méditons l’Évangile d’aujourd’hui

L'Évangile d'aujourd'hui + homélie (de 300 mots)

Temps ordinaire - 21e Semaine: Dimanche (A)

Télécharger
Première Lecture (Is 22,19-23): Parole du Seigneur adressé à Shebna le gouverneur : « Je vais te chasser de ton poste, t’expulser de ta place. Et, ce jour-là, j’appellerai mon serviteur, Éliakim, fils d’Helcias. Je le revêtirai de ta tunique, je le ceindrai de ton écharpe, je lui remettrai tes pouvoirs : il sera un père pour les habitants de Jérusalem et pour la maison de Juda. Je mettrai sur son épaule la clef de la maison de David : s’il ouvre, personne ne fermera ; s’il ferme, personne n’ouvrira. Je le planterai comme une cheville dans un endroit solide ; il sera un trône de gloire pour la maison de son père. »
Psaume Responsorial: 137
R/. Seigneur, éternel est ton amour : n’arrête pas l’œuvre de tes mains.
De tout mon cœur, Seigneur, je te rends grâce : tu as entendu les paroles de ma bouche. Je te chante en présence des anges, vers ton temple sacré, je me prosterne.

Je rends grâce à ton nom pour ton amour et ta vérité, car tu élèves, au-dessus de tout, ton nom et ta parole. Le jour où tu répondis à mon appel, tu fis grandir en mon âme la force.

Si haut que soit le Seigneur, il voit le plus humble. de loin, il reconnaît l’orgueilleux. Seigneur, éternel est ton amour : n’arrête pas l’œuvre de tes mains.
Deuixème Lecture (Rm 11,33-36): Quelle profondeur dans la richesse, la sagesse et la connaissance de Dieu ! Ses décisions sont insondables, ses chemins sont impénétrables ! Qui a connu la pensée du Seigneur ? Qui a été son conseiller ? Qui lui a donné en premier, et mériterait de recevoir en retour ? Car tout est de lui, et par lui, et pour lui. À lui la gloire pour l’éternité ! Amen.
Verset avant l'Évangile (Mt 16,18): Alléluia. Alléluia. Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Alléluia.
Texte de l'Évangile (Mt 16,13-20): Jésus était venu dans la région de Césarée-de-Philippe, et il demandait à ses disciples: «Le Fils de l'homme, qui est-il, d'après ce que disent les hommes?». Ils répondirent: «Pour les uns, il est Jean Baptiste; pour d'autres, Élie; pour d'autres encore, Jérémie ou l'un des prophètes». Jésus leur dit: «Et vous, que dites-vous? Pour vous, qui suis-je?». Prenant la parole, Simon-Pierre déclara: «Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant!». Prenant la parole à son tour, Jésus lui déclara: «Heureux es-tu, Simon fils de Yonas: ce n'est pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare: Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église; et la puissance de la Mort ne l'emportera pas sur elle. Je te donnerai les clefs du Royaume des cieux: tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux». Alors, il ordonna aux disciples de ne dire à personne qu'il était le Messie.

«‘Le Fils de l'homme, qui est-il, d'après ce que disent les hommes?’ (…). ‘Et vous, que dites-vous?’»

Abbé Joaquim MESEGUER García (Rubí, Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui, la profession de foi de Pierre à Césarée de Philippe, démarre la dernière étape du ministère public de Jésus et nous prépare aux événements décisifs de sa mort et de sa résurrection. Après la multiplication des pains et des poissons, Jésus décide de se retirer pendant un certain temps avec ses disciples afin d'approfondir leur formation. C'est à travers ses disciples que commence à se dévoiler la semence du Royaume des Cieux au monde, l'Église.

Il y a deux dimanches, nous entendions comment Pierre après avoir marché sur l'eau commence à s'enfoncer et nous avons entendu le reproche de Jésus: «Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté?» (Mt 14,31). Aujourd'hui il se transforme en éloge: «Heureux es-tu, Simon fils de Jonas» (Mt 16,17). Pierre est bienheureux car il a ouvert son cœur à la révélation divine et a reconnu Jésus comme le Fils de Dieu Sauveur. Tout au long de l'histoire la même question revient: «Le Fils de l'homme, qui est-il, d'après ce que disent les hommes? (…). Et vous, que dites-vous?» (Mt 16,13-15). A un moment ou à un autre nous aussi nous avons dû répondre à ces questions: qui est Jésus pour moi et qu'est-ce que je vois en lui? De la foi reçue de nos parents, catéchistes, prêtres, maîtres, amis,… nous passons à une foi personnalisée dans le Christ, et nous devenons, à notre tour, des témoins, car c'est en cela que consiste le centre de la foi chrétienne.

C'est uniquement à partir de notre foi et de notre communion avec le Christ que nous vaincrons les puissances du mal. Le règne de la mort se manifeste au milieu de nous, en nous causant des souffrances et en nous incitant à nous poser des questions, néanmoins, le Royaume des Cieux se manifeste parmi nous également en nous dévoilant l'espérance; et l'Église, qui est le sacrement du Royaume des Cieux dans le monde, fondée sur le roc de la foi professée par Pierre, fait naître en nous l'espérance et la joie de la vie éternelle. Tant qu'il y aura une humanité dans le monde, il sera nécessaire de donner l'espérance, et tant qu'il sera nécessaire de donner de l'espérance, la mission de l'Église sera nécessaire; c'est pour cela que le pouvoir de l'enfer ne la vaincra jamais, puisque le Christ, présent dans son peuple, nous le garantit.