Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : Tempsde Noël · La Sainte Famille (A)

Texte de l'Évangile (Mt 2,13-15.19-23): Après le départ des mages, l'ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit: «Lève-toi; prends l'enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu'à ce que je t'avertisse, car Hérode va rechercher l'enfant pour le faire périr». Joseph se leva; dans la nuit, il prit l'enfant et sa mère, et se retira en Égypte, où il resta jusqu'à la mort d'Hérode. Ainsi s'accomplit ce que le Seigneur avait dit par le prophète: «D'Égypte, j'ai appelé mon fils»

Après la mort d'Hérode, l'ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph en Égypte et lui dit: «Lève-toi; prends l'enfant et sa mère, et reviens au pays d'Israël, car ils sont morts, ceux qui en voulaient à la vie de l'enfant». Joseph se leva, prit l'enfant et sa mère, et rentra au pays d'Israël. Mais, apprenant qu'Arkélaüs régnait sur la Judée à la place de son père Hérode, il eut peur de s'y rendre. Averti en songe, il se retira dans la région de Galilée et vint habiter dans une ville appelée Nazareth. Ainsi s'accomplit ce que le Seigneur avait dit par les prophètes: «Il sera appelé Nazaréen».

«Lève-toi; prends l'enfant et sa mère, et reviens au pays d'Israël»

Abbé Joan Ant. MATEO i García
(La Fuliola, Lleida, Espagne)

Aujourd'hui, nous contemplons le mystère de la Sainte Famille. Le Fils de Dieu débute son parcours parmi les hommes au sein d'une famille. C'est le dessein du Père. La famille est et restera toujours un habitat humain irremplaçable. Jésus a un père légal et une mère qui ne se sépare jamais de Lui. Dieu s'est servi de Saint Joseph, homme juste, époux fidèle et père responsable pour défendre et protéger la famille de Nazareth: «L'ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit: ‘Lève-toi; prends l'enfant et sa mère, et fuis en Égypte’» (Mt 2,13).

Aujourd'hui plus que jamais, l'Église est appelée à proclamer la Bonne nouvelle de l'évangile de la famille et de la vie. Aujourd'hui plus que jamais, une culture profondément inhumaine essaie de nous dicter un "contre" évangile de confusion et de mort. Jean Paul II nous le rappelle dans son Exhortation apostolique Ecclésia in Europa: «L'Église en Europe, dans toutes ses composantes, doit proposer à nouveau, avec fidélité, la vérité sur le mariage et la famille. C'est une nécessité qu'elle ressent intensément en elle-même, car elle sait qu'elle est qualifiée pour accomplir cette tâche, en vertu de la mission évangélisatrice que lui a confiée son Époux et Seigneur, et que cette tâche s'impose aujourd'hui de nouveau avec une insistance inégalée. La valeur de l'indissolubilité du mariage est de plus en plus méconnue; on revendique des formes de reconnaissance légale des unions de fait, les mettant sur le même plan que les mariages légitimes...».

«Hérode va rechercher l'enfant pour le faire périr» (Mt 2,13). Hérode revient à l'assaut, mais ne craignons rien, car l'aide de Dieu est toujours avec nous. Allons à Nazareth! Redécouvrons la vérité sur la famille et sur la vie. Vivons cette vérité avec joie et annonçons-la à nos frères assoiffés de lumière et d'espérance. Le Saint Père nous incite à le faire: «Il est en particulier nécessaire de réaffirmer que ces institutions (le mariage et la famille) sont des réalités qui proviennent de la volonté de Dieu. Et encore: il est nécessaire de servir l'Évangile de la vie».

Une fois de plus, «l'ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph en Égypte et lui dit: ‘Lève-toi; prends l'enfant et sa mère, et reviens au pays d'Israël’» (Mt 2,19-20). Le retour d'Égypte est imminent!