Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Méditons l’Évangile d’aujourd’hui

L'Évangile d'aujourd'hui + homélie (de 300 mots)

17 Janvier: Saint-Antoine, abbé

Télécharger
Texte de l'Évangile (Mt 19,16-26): Quelqu'un s'approcha de Jésus et lui dit: «Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle?». Jésus lui dit: «Pourquoi m'interroges-tu sur ce qui est bon? Il n'y a qu'un seul être qui soit bon! Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. —«Lesquels?», lui dit-il. Jésus reprit: «Tu ne commettras pas de meurtre. Tu ne commettras pas d'adultère. Tu ne commettras pas de vol. Tu ne porteras pas de faux témoignage. Honore ton père et ta mère. Et aussi: Tu aimeras ton prochain comme toi-même». Le jeune homme lui dit: «Tout cela, je l'ai observé: que me manque-t-il encore?». Jésus lui répondit: «Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens, suis-moi».

A ces mots, le jeune homme s'en alla tout triste, car il avait de grands biens. Et Jésus dit à ses disciples : «Amen, je vous le dis: un riche entrera difficilement dans le Royaume des cieux. Je vous le répète: il est plus facile à un chameau de passer par un trou d'aiguille qu'à un riche d'entrer dans le Royaume des cieux». Entendant ces paroles, les disciples furent profondément déconcertés, et ils disaient: «Qui donc peut être sauvé ? » Jésus les regarda et dit: «Pour les hommes, c'est impossible, mais pour Dieu tout est possible».

«Vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres (…). Puis viens, suis-moi»

Abbé Antoni CAROL i Hostench (Sant Cugat del Vallès, Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui, nous célébrons – avec émotion – la mémoire de l'abbé Saint Antoine. C'est l'un des plus populaires pères de l'Église. Né en Egypte, il a vécu entre le IIIème et le IVème siècle. Il fut l'un des premiers moines du christianisme et un pionnier parmi les ermites : après avoir donné ses biens aux pauvres, il se retira dans le désert pour mener une vie de prière et de pénitence.

"Viens et suis-moi" (Mat 19-21). Oui, nous sommes "émus" parce qu'en nous souvenant de la vie exemplaire de Saint Antoine nous voyons que l'Église était claire sur la "méthode" dès ses origines : la prière, la prière, la prière. Les temps et les circonstances pourront changer, les nécessités pastorales pourront changer, voire même les discussions doctrinales…, mais ce qui ne changera jamais, c'est le chemin pour suivre Jésus : la prière, la prière, la prière. On suit Jésus-Christ en priant ! On connaît et on atteint Dieu en priant !

Et cette "méthode" est commune à tous. Les moines ermites, comme c'est le cas de l'abbé Saint Antoine, nous donnent un témoignage radical qui doit être une lumière pour les autres. Il ne s'agit pas d'une attitude exagérée, mais d'une option radicale, radicale - ferme, décidée, intouchable – comme l'est tout amour authentique.

"Vends ce que tu possèdes…". Pour parcourir le chemin de la prière il faut voyager avec des bagages légers. Si quelqu'un emmène trop de choses avec lui il ne parle ni avec Dieu ni avec personne : il ne s'intéresse qu'à lui-même ! Apprenons du Christ : le Fils de l'homme, comme il ne possédait rien, n'avait pas de lieu confortable pour naître, ni pour reposer sa tête pendant son ministère public, ni au moment de mourir.

"Donne-le aux pauvres". L'abbé Saint Antoine ne s'est pas "réfugié" dans le désert pour "se détourner" des gens, mais pour se donner à Dieu et, à travers Dieu, se consacrer aux hommes. Justement, beaucoup de gens vinrent où il était pour partager son chemin ou pour recevoir son réconfort et ses conseils. "La prière qui plaît à Dieu est celle qui passe de la rencontre personnelle avec Lui à une vie consacrée au service des autres " (Pape François).