Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Méditons l’Évangile d’aujourd’hui

L'Évangile d'aujourd'hui + homélie (de 300 mots)

21 Janvier: Sainte Agnès, vierge et martyre

Télécharger
Texte de l'Évangile (Mt 13,44-46): «Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L'homme qui l'a trouvé le cache; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu'il a, et achète ce champ. Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles. Il a trouvé une perle de grand prix; et il est allé vendre tout ce qu`il avait, et l'a achetée».

«Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ»

Abbé Joseph BELLERIVE (Kissimmee, Forida, Etats-Unis)

Aujourd'hui, la sainte Église célèbre la fête de sainte Agnès vierge et martyre (s. IV). En cette occasion, la liturgie nous présente un passage de l'Évangile qui exprime le sens et la profondeur de l'attitude de cette jeune fille qui n'avait que treize ans. Elle a préféré subir le martyre plutôt que renoncer à l'amour de son divin Maître et être infidèle. La raison en est qu'elle a fait une rencontre exceptionnelle avec le Christ à un certain moment de sa vie. Et comme l'Évangile le souligne: «Le Royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L'homme qui l'a trouvé le cache; et dans sa joie, il va vendre tout ce qu'il a et achète ce champ» (Mt 13,44).

Sainte Agnès a eu foi en la présence amoureuse du Christ et, dès le départ, elle a voulu être son épouse. Le Christ lui a révélé des mots d'amour et l'a introduite dans une communication avec Dieu présent en elle. Depuis lors, elle a compris que sa mission est de répondre à cette foi de l'abandon, mais dans la disponibilité totale et en se mettant en second plan. Á cause de l'exemple qu'elle a donné, saint Jérôme écrit: «Toutes les nations célèbrent ses louanges et la prient».

C'est à ce même don absolu que le Christ nous appelle: celui de donner sa vie. Toutefois, travailler pour le Christ ne nous dispense pas de la croix quotidienne ni des difficultés de la vie. Sainte Agnès a compris tout cela et c'est dans ce sens qu'elle a répondu au bourreau qui la menaçait de mort: «Vous pouvez souiller votre épée avec mon sang, mais vous n'arriverez jamais à profaner mon corps consacré au Seigneur». Son martyre, tel qu'il nous est rapporté dans le Depositio Martyrum, est la grande manifestation du Christ qui offre sa vie pour le salut de nous tous, en portant les péchés du monde.