Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 1 Juin: Saint Justin, martyr

Texte de l'Évangile (Mt 5,13-19): « Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel devient fade, comment lui rendre de la saveur ? Il ne vaut plus rien : on le jette dehors et il est piétiné par les gens. Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée. Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux.

« Ne pensez pas que je suis venu abolir la Loi ou les Prophètes: je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. Amen, je vous le dis: Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas une lettre, pas un seul petit trait ne disparaîtra de la Loi jusqu'à ce que tout se réalise. Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le Royaume des cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera sera déclaré grand dans le Royaume des cieux ».

«Vous êtes le sel de la terre»

Abbé Joaquim MESEGUER García
(Rubí, Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui, Jésus nous présente le témoignage comme étant la mission essentielle des chrétiens: “Que votre lumière luise ainsi devant les hommes” (Mt 5,16). Cette lumière viendra en nous, en nous laissant toucher par l’Evangile, en nous laissant enflammer par l’Esprit Saint. Et Jésus nous dit également que nous devons être le sel, “vous êtes le sel de la terre” (Mt 5,13). A quoi sert le sel? Principalement à deux choses: à donner de la saveur aux plats, et, tout particulièrement à cette époque-là, le sel servait à conserver les aliments. Le Seigneur veut que nous apportions au monde la saveur de la grâce divine, car il en a grand besoin, et aussi, le Seigneur veut que nous préservions les bons usages dans notre société, l’art de vivre ensemble, la justice et le respect de la valeur et de la dignité de toute vie humaine.

Toutes les époques ont connu des personnalités qui ont été frappées et bouleversées par l’appel de Dieu. Le Saint dont nous célébrons la mémoire aujourd’hui, Saint Justin (IIe siècle), est l’un d’eux. Dans l’antiquité chrétienne, il fut le sel et la lumière, et en même temps, il fut aussi un des premiers saints séculiers de l’Eglise. Philosophe et intellectuel renommé, c’est dans la foi chrétienne qu’il rencontra sa raison d’être et la réponse à ses questions, comme il le déclara lui-même devant le préfet Rusticus lors du procès qui le conduisît au martyr: “J’ai travaillé à acquérir toutes les connaissances naturelles et humaines, mais enfin je me suis fixé à la science des Chrétiens”. Le Pape François dit aussi dans “Lumen Fidei”: “Celui qui croit, voit: il voit avec une lumière qui illumine tout le parcours de la route, parce qu’elle nous vient du Christ ressuscité, étoile du matin qui ne se couche pas”.

De même qu’il fut un grand sage de la philosophie et de la théologie, Saint Justin fut aussi un des premiers divulgateurs et exposants de la doctrine chrétienne. Nous lui devons la première apologie détaillée sur l’Eucharistie et les rites dominicaux.