Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 11 juillet: Benoit, Patron d'Europe

Texte de l'Évangile (Mt 19,27-29): Alors Pierre prit la parole et dit à Jésus: «Voilà que nous avons tout quitté pour te suivre: alors, qu'est-ce qu'il y aura pour nous?». Jésus leur déclara: «Amen, je vous le dis: quand viendra le monde nouveau, et que le Fils de l'homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m'avez suivi, vous siégerez vous-mêmes sur douze trônes pour juger les douze tribus d'lsraël. Et tout homme qui aura quitté à cause de mon nom des maisons, des frères, des soeurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra beaucoup plus, et il aura en héritage la vie éternelle».

«Voilà que nous avons tout quitté pour te suivre: alors, qu'est-ce qu'il y aura pour nous?»

Abbé Dom. Josep ALEGRE Abbé de Santa Mª de Poblet
(Tarragona, Espagne)

Aujourd'hui, jour de la fête de Saint Benoît, la liturgie de la Parole nous transmet, à travers les phrases de Jésus-Christ, l'espoir qui doit nous inonder quand nous abandonnons tout pour être avec Lui. " Il y eut un homme, vénérable par la sainteté de sa vie, béni de nom et d'effet. Dès les jours de son enfance il eut la maturité du vieillard, et, grâce à sa sagesse, il franchit l'âge des passions sans y livrer jamais son cœur. Tandis qu'il était sur cette terre, au lieu de jouir librement du monde, comme il le pouvait, il le méprisa dès lors, tel qu'une plante desséchée avec sa fleur ". C'est ainsi que Saint Grégoire le Grand commence à nous parler de la vie de saint Benoît. Et ainsi que saint Benoît commence à accomplir l'Evangile que l'Eglise nous propose aujourd'hui lors de sa fête : tout abandonner pour suivre le Maître.

Pour suivre Jésus, nous devons laisser ce qui n'a pas de consistance et embrasser la vraie sagesse, qui remue les cœurs et ouvre les portes de l'immortalité, différente de la sagesse de ce monde, qui a pour habitude de fermer et endurcir les cœurs, les condamnant à la stérilité et à la mort, ce qui rend l'homme malheureux, car son cœur est fait pour la vie, pour Dieu, et il se tranquillise seulement aux sources de la vie, dans les bras de Dieu.

Le chemin choisi par saint Benoît est, par conséquent, la voie pour mériter d'écouter les paroles de Jésus : "Au renouvellement des choses, quand le Fils de l'homme sera assis sur son trône de gloire, vous aussi vous serez assis sur douze trônes…" (Mt 19,18). Celui qui adopte au cours de sa vie la sagesse du Règne commence à esquisser ce nouveau monde parce qu'il a l'Esprit divin qui sonde tout et discerne les chemins de Dieu. Et il devient ainsi digne de recevoir et d'hériter la vie éternelle que l'on prépare dans ce monde en suivant et en connaissant le Seigneur Jésus, qui affirme clairement : "Voilà la vie éternelle : qu'ils te connaissent Toi, Père, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ (Jn 17,3). C'est ce qu'a fait Saint Benoît… Et toi ?