Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Méditons l’Évangile d’aujourd’hui

L'Évangile d'aujourd'hui + homélie (de 300 mots)

25 Août: Saint Louis, roi de France

Télécharger
Texte de l'Évangile (Mt 22,34-40): Les pharisiens, apprenant que Jésus avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent, et l'un d'entre eux, un docteur de la Loi, posa une question à Jésus pour le mettre à l'épreuve: «Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement?». Jésus lui répondit: «Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Tout ce qu'il y a dans l'Écriture —dans la Loi et les Prophètes— dépend de ces deux commandements».

«Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit»

Abbé Antoni CAROL i Hostench (Sant Cugat del Vallès, Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui notre cœur est ému en relisant le testament que le roi de France, saint Louis (1214-1270), a écrit à son fils successeur du trône : "Mon fils bien aimé, la première chose que je veux t'enseigner c'est d'aimer le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur et de toutes tes forces". Nous voyons, par conséquent, que le saint d'aujourd'hui avait bien appris sa leçon. Ce conseil du roi coïncidait précisément avec le "premier commandement et le plus grand" (cf. Mt 22,38). Plus encore, il assurait spécifiquement à son fils "sans cela il n'y a pas de salut possible".

On se souvient de Louis roi de France comme d'un monarque qui a fait tout ce qu'il pouvait pour la justice et la paix entre les chrétiens, et aussi pour l'amour des pauvres. S'il est certain qu'on connaît un homme à cause de sa mort, il faut se rappeler que les restes de ce roi saint furent vénérés très tôt par ses propres sujets, car son peuple l'aimait beaucoup. Alors ? Qu'en est-il ? Parce que… aujourd'hui ce n'est pas fréquent que les gens ressentent de l'admiration et de la gratitude pour leurs autorités politiques. Ici nous devons faire référence au complément du premier commandement : selon les paroles de Jésus-Christ, "le deuxième [commandement] est semblable à celui-ci : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même" (Mt 22,39).

Jetons encore un œil audit testament : "Mon fils, agis avec une totale droiture et justice vis-à-vis de tes sujets, sans dévier à droite ou à gauche ; mets-toi toujours plus du côté du pauvre que du riche, jusqu'à ce que tu trouves qui a raison". On a voulu mettre Jésus à l'épreuve (cf. Mt 22,35), avec la question que lui posa ce docteur de la Loi. Et bien ici nous avons la "preuve absolue". Suis-je celui qui sème la justice, la paix et la joie ? Ceux qui m'entourent sont-ils à l'aise près de moi ?

Il n'est pas superflu de se souvenir que saint Louis fut éduqué remarquablement dans la foi par sa mère, l'infante Blanche de Castille, et merveilleusement accompagné par son épouse, Marguerite de Provence, avec laquelle il eut 11 enfants.