Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 12 Décembre: Notre Dame de Guadalupe (Reine du Mexique, Patronne des Amériques et Philippines)

Texte de l'Évangile (Lc 1,39-48): En ces jours-là, Marie se mit en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l'enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie de l'Esprit Saint, et s'écria d'une voix forte: «Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu'à moi? Car, lorsque j'ai entendu tes paroles de salutation, l'enfant a tressailli d'allégresse au-dedans de moi. Heureuse celle qui a cru à l'accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur».

Marie dit alors: «Mon âme exalte le Seigneur, mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur. Il s'est penché sur son humble servante; désormais tous les âges me diront bienheureuse».

«Toutes les générations m'appelleront la bienheureuse»

Abbé Antoni CAROL i Hostench
(Sant Cugat del Vallès, Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui, le Mexique célèbre solennellement Notre Dame de Guadalupe, vénérée comme la Reine du peuple mexicain. Toute l'Amérique elle aussi la fête comme sa Patronne. Mais plus encore : le monde entier se réjouit de cette fête de notre Mère. Ce n'est pas en vain que le Saint Esprit lui a inspiré ces paroles : "Toutes les générations m'appelleront la bienheureuse" (Lc 1,48).

Toutes les générations et venues du monde entier ! Cela paraît exagéré ? Et bien ce n'est pas le cas. Demandons-nous par exemple : combien de fois aujourd'hui-même allons-nous répéter dans le monde entier "tu es bénie entre toutes les femmes" ? Des millions et des millions de fois. En une seule journée ! Et c'est pareil tous les jours ! Bref, le Saint Esprit ne s'est pas trompé.

Sainte Marie est un cas unique : il n'y a aucune autre personne dont on se souvient autant dans toutes les parties du monde. C'est un "cas unique" comme l'est aussi son Fils Jésus, car "il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés" (Actes 4,12).

De plus, en ce qui concerne la Vierge il y a un autre fait impressionnant : Elle est vénérée dans tant de régions et de communes différentes du monde et, en même temps, elle est souvent représentée selon la physionomie et les traits propres à chaque lieu. Il en est ainsi parce que Marie est la Mère de tous et, logiquement, chacun, chaque peuple la représente à sa propre image. Les enfants ressemblent physiquement à leur Mère ! C'est pour cela qu'au Mexique nous pouvons la contempler brune et avec des traits métis. Ce n'était pas non plus un hasard si Marie parlait à Juan Diego en langue aztèque.

Mais essayons de lui ressembler, surtout, de manière spirituelle. La Vierge de Guadalupe reflète dans ses yeux son cher petit enfant Juan Diego. Notre Mère nous regarde ! Nous avons une bien grande responsabilité ! Mère, je voudrais que dans tes yeux se reflètent seulement des bonnes choses, comme la piété, l'humilité et l'obéissance de saint Juan Diego… et les fleurs que tu lui as données et qui te plaisent tant…