Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 31 Janvier: Saint Jean Bosco, prêtre

Texte de l'Évangile (Mt 18,1-5): En ce moment, les disciples s'approchèrent de Jésus, et dirent: «Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux?». Jésus, ayant appelé un petit enfant, le plaça au milieu d'eux, et dit: «Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux. C'est pourquoi, quiconque se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux. Et quiconque reçoit en mon nom un petit enfant comme celui-ci, me reçoit moi-même».

«Si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux»

Abbé Julio César RAMOS González SDB
(Mendoza, Argentine)

Aujourd'hui nous célébrons la mémoire de Saint Jean Bosco (1815-1888), prêtre et fondateur de la Société de Saint François de Sales (les salésiens de Jean Bosco).

Les paroles de Jésus nous ouvrent la porte sur une ancienne, et à la fois, nouvelle vision de ce que veut dire «être le plus grand dans le royaume des cieux» (Mt 18,1); vision qu'aujourd'hui nous devons prendre de l'Évangile pour nous convertir. «Si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants», c'est-à-dire, si nous ne changeons pas la vision d'un monde de suprématie du pouvoir, de contraintes violentes, d'abus de pouvoir, «vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux» (Mt 18,3). Par contre, celui qui se fait "petit", c'est-à-dire humble, simple, pauvre, indigent, «sera le plus grand dans le royaume des cieux» (Mt 18,4).

Saint Jean Bosco a neuf ans quand dans un rêve il reçoit sa vocation. A ce moment dans son rêve, le petit Jean se trouvait au milieu d'une bonne bagarre enfantine, quand il reçoit l'appel de Jésus, qui l'appelle par son nom et lui dit: «Jean, ce n’est pas avec des coups, mais par la douceur et la charité que tu en feras tes amis». Et, alors comme il a appris cette façon d'aimer dans sa vie, à tel point qu'il incitait -plus tard en professeur expérimenté- ses disciples «essaie d'aimer ce qu'aiment les jeunes, et par la suite, ils aimeront ce que tu aimes», c'est-à-dire qu'afin de pouvoir élever les autres il faut s'abaisser, pour pouvoir assumer il faut se rapprocher, il faut se faire petit afin qu'ils puissent devenir grands.

Demandons au Seigneur aujourd'hui de nous guider, comme il l'a fait avec Jean Bosco, à suivre son chemin d'amour avec patience, et avec un étonnement rédempteur, pour ainsi sauver l'humanité, spécialement, comme disait le saint éducateur «cette part la plus délicate et la plus précieuse de la société humaine», la jeunesse.