Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 26 juillet: Anne et Joachim

Texte de l'Évangile (Mt 13,16-17): «Mais vous, heureux vos yeux parce qu'ils voient, et vos oreilles parce qu'elles entendent! Amen, je vous le dis: beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l'ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l'ont pas entendu».

«Heureux vos yeux parce qu'ils voient, et vos oreilles parce qu'elles entendent!»

+ Abbé Pere CAMPANYÀ i Ribó
(Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui, l'Évangile nous parle du bonheur. Le désir d'être heureux est assurément universel pour les êtres humains. Si l'on demande à quelqu'un : "Est-ce que tu veux être heureux ?", la réponse sera toujours la même : "Oui, je le veux". Mais au moment d'affirmer en quoi consiste le vrai bonheur, il n'y a pas d'unanimité. Jésus nous parle à plusieurs reprises du bonheur authentique et comment nous le trouverons. En répétant ce que dit aujourd'hui l'Évangile, Jésus affirme que le bonheur se trouve lorsque qu'on peut Le voir et entendre Ses paroles car avec Lui est arrivé l'ère éternelle (He 1, 1-2), de telle sorte que, lorsque nos yeux se posent sur Lui, nous pouvons parler d'un avant et d'un après.

Ainsi, Dieu se sert d'individus humains pour préparer la nouvelle ère : en faisant partie de notre histoire, le Fils de Dieu a besoin d'une mère, et ce sera Marie ; la Vierge qui elle aussi doit avoir des parents, Joaquim et Anne. Sans le savoir, ils deviendront les grands-parents du Messie. En mettant en application les paroles de Saint Paul aux Ephésiens (1,9-10), ils peuvent affirmer : "Il nous a révélé ses plans les plus secrets qu'Il a réalisés à travers le Christ en menant l'histoire à son terme".

Saint Jean Damascène a raison lorsqu'il félicite les saints époux avec ces paroles : "Oh, Joaquim et Anne, heureux couple qui en vérité est pur de toute faute ! On vous connaîtra grâce au fruit de vos entrailles". Quel bonheur pour les parents qui ont la chance d'avoir des enfants qui peuvent admirer leur fidélité et être reconnaissants pour leur comportement généreux qui leur a donné une existence humaine et chrétienne. Mais aussi, quel bonheur pour les enfants d'avoir la chance de connaître mieux et davantage Jésus-Christ car ils ont reçu une formation chrétienne de leurs parents respectifs, avec un exemple de vie et de prière familiale.