Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 13 septembre: Saint Jean Chrysostome, Évêque et docteur de l’Église

Texte de l'Évangile (Mc 4,1-10.13-20): Jésus se mit de nouveau à enseigner au bord de la mer de Galilée. Une foule très nombreuse se rassembla auprès de lui, si bien qu’il monta dans une barque où il s’assit. Il était sur la mer, et toute la foule était près de la mer, sur le rivage. Il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles, et dans son enseignement il leur disait : « Écoutez ! Voici que le semeur sortit pour semer. Comme il semait, du grain est tombé au bord du chemin ; les oiseaux sont venus et ils ont tout mangé. Du grain est tombé aussi sur du sol pierreux, où il n’avait pas beaucoup de terre ; il a levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde ; et lorsque le soleil s’est levé, ce grain a brûlé et, faute de racines, il a séché. Du grain est tombé aussi dans les ronces, les ronces ont poussé, l’ont étouffé, et il n’a pas donné de fruit. Mais d’autres grains sont tombés dans la bonne terre ; ils ont donné du fruit en poussant et en se développant, et ils ont produit trente, soixante, cent, pour un. » Et Jésus disait : « Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende ! » Quand il resta seul, ceux qui étaient autour de lui avec les Douze l’interrogeaient sur les paraboles Il leur dit encore : « Vous ne saisissez pas cette parabole ? Alors, comment comprendrez-vous toutes les paraboles ?

Il leur dit encore : « Vous ne saisissez pas cette parabole ? Alors, comment comprendrez-vous toutes les paraboles ? Le semeur sème la Parole. Il y a ceux qui sont au bord du chemin où la Parole est semée : quand ils l’entendent, Satan vient aussitôt et enlève la Parole semée en eux. Et de même, il y a ceux qui ont reçu la semence dans les endroits pierreux : ceux-là, quand ils entendent la Parole, ils la reçoivent aussitôt avec joie ; mais ils n’ont pas en eux de racine, ce sont les gens d’un moment ; que vienne la détresse ou la persécution à cause de la Parole, ils trébuchent aussitôt. Et il y en a d’autres qui ont reçu la semence dans les ronces : ceux-ci entendent la Parole, mais les soucis du monde, la séduction de la richesse et toutes les autres convoitises les envahissent et étouffent la Parole, qui ne donne pas de fruit. Et il y a ceux qui ont reçu la semence dans la bonne terre : ceux-là entendent la Parole, ils l’accueillent, et ils portent du fruit : trente, soixante, cent, pour un. »

«Le semeur sème la Parole»

Abbé Joaquim MESEGUER García
(Sant Quirze del Vallès, Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui, nous célébrons la mémoire de l'un des plus grands semeurs de la Parole divine tout au long de l'histoire de l'Eglise : Saint Jean Chrysostome (a. 347-407), c'est-à-dire "Jean Bouche d'Or", qui est précisément ce que signifie ce surnom, du fait de sa grande éloquence sublime en exposant la doctrine chrétienne. "Un jour un semeur est parti semer" (Mc 4,3) : tout le ministère du Chrysostome, d'abord comme diacre et prêtre à Antioche et ensuite en tant qu'évêque de Constantinople, a été de semer infatigablement la Parole de Dieu par le biais de laquelle il enseignait les contenus des vérités de la foi.

La prédication de Jean a suscité parmi ses auditeurs, comme s'il s'agissait de différentes sortes de terre, des réactions très variées : de l'accueil et de la conversion de certains à l'opposition et au rejet des autres ; en particulier la grande aversion de l'impératrice Eudoxie face à l'évêque Jean à cause de ses dénonciations continues du luxe régnant à la cour impériale de Constantinople alors que la majorité du peuple vivait, si ce n'était dans la misère, au moins dans une grande pauvreté.

Saint Jean Chrysostome sera un des chefs de la justice évangélique et il a posé les bases de la doctrine sociale de l'Eglise, un berger des périphéries, qui sentait l'agneau, selon les paroles du Pape François, qui a su transformer cette odeur en arôme du Christ. Saint Jean enseignait aux croyants qu'ils trouveraient le Christ dans la liturgie et en servant les pauvres : "Le même qui a dit : "Ceci est mon corps" et qui a par ses paroles fait devenir réalité ce qu'il disait, a aussi affirmé : "Car j'avais faim, et vous m'avez donné à manger". Et il l'a mis en pratique.

"Que celui qui a des oreilles pour entendre entende (Mc 4,9) : dans l'action d'écouter et de donner du fruit nous serons grandement aidés par le témoignage de ceux qui nous ont précédé sur le chemin, comme Jean Chrysostome