Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Méditons l’Évangile d’aujourd’hui

L'Évangile d'aujourd'hui + homélie (de 300 mots)

Temps de l'Avent - 3e Semaine: Vendredi

Télécharger
Première Lecture (Is 56:1-3a.6-8): Ainsi parle le Seigneur : Observez le droit, pratiquez la justice, car mon salut approche, il vient, et ma justice va se révéler. Heureux l’homme qui agit ainsi, le fils d’homme qui s’y tient fermement ; il observe le sabbat sans le profaner et se garde de toute mauvaise action.

L’étranger qui s’est attaché au Seigneur, qu’il n’aille pas dire : « Le Seigneur va sûrement m’exclure de son peuple. » Les étrangers qui se sont attachés au Seigneur pour l’honorer, pour aimer son nom, pour devenir ses serviteurs, tous ceux qui observent le sabbat sans le profaner et tiennent ferme à mon alliance, je les conduirai à ma montagne sainte je les comblerai de joie dans ma maison de prière, leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel, car ma maison s’appellera « Maison de prière pour tous les peuples. »

Oracle du Seigneur Dieu, qui rassemble les exilés d’Israël : J’en ai déjà rassemblé, j’en rassemblerai d’autres encore.
Psaume Responsorial: 66
R/. Que les peuples, Dieu, te rendent grâce ; qu’ils te rendent grâce tous ensemble !
Que Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse, que son visage s’illumine pour nous ; et ton chemin sera connu sur la terre, ton salut, parmi toutes les nations.

Que les nations chantent leur joie, car tu gouvernes le monde avec justice ; tu gouvernes les peuples avec droiture, sur la terre, tu conduis les nations.

La terre a donné son fruit ; Dieu, notre Dieu, nous bénit. Que Dieu nous bénisse, et que la terre tout entière l’adore !
Verset avant l'Évangile (---): Alléluia, Alléluia. Viens, Seigneur : que ta visite soit notre paix ! Que notre cœur trouve la joie parfaite en ta présence ! Alléluia.
Texte de l'Évangile (Jn 5,33-36): « Vous avez envoyé une délégation auprès de Jean Baptiste, et il a rendu témoignage à la vérité. Moi, je n'ai pas à recevoir le témoignage d'un homme, mais je parle ainsi pour que vous soyez sauvés. Jean était la lampe qui brûle et qui éclaire, et vous avez accepté de vous réjouir un moment à sa lumière. Mais j'ai pour moi un témoignage plus grand que celui de Jean: ce sont les œuvres que le Père m'a données à accomplir; ces œuvres, je les fais, et elles témoignent que le Père m'a envoyé ».

«Jean était la lampe qui brûle et qui éclaire»

Abbé Rafel FELIPE i Freije (Girona, Espagne)

Aujourd'hui, nous les chrétiens nous devons beaucoup apprendre de Jean-Baptiste. Jésus le compare à un feu qui illumine et qui brûle: «Jean était la lampe qui brûle et qui éclaire» (Jn 5,35). Sa mission, comme la nôtre, est de préparer le chemin du Seigneur: aplanir les cœurs pour que le seul qui brille soit Jésus, annoncer la pleine Vie est possible, si nous suivons le Christ fidèlement. Jean est la voix qui crie dans le désert: «Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route» (Mt 3,3). Le fils de Dieu vient sur la terre afin de reposer dans nos cœurs. —Mais… dans mon cœur règne ma liberté, et Lui, il me demande “la permission” pour rentrer dedans: c'est pour ça que nous devons “aplanir” la route qui mène au cœur humain. «Que notre âme se prépare à l’avènement du Christ avec autant de soin que s’il devait encore venir au monde» (Saint Charles Borromée).

Aujourd'hui, on nous demande d'apprendre de Saint Jean. Ce n'est pas facile. Le renoncement, le sacrifice, l'engagement, la Vérité… ne sont pas à la mode en ce moment. Combien y en a-t-il qui se mobilisent uniquement pour l'argent, les plaisirs, le confort, le mensonge…? Il faut garder un cœur pur et vide de toute chose. Sinon, il ne peut y avoir de la place pour Jésus ni pour le prochain.

Mais l'Evangile est chemin de Vie et de bonheur. Seule la vérité peut nous libérer, même si cela comporte la persécution ou la mort. Jean le Baptiste, l'avait déjà pressenti, mais il l'accepte car c'est sa mission. Son baptême était libérateur et ses paroles —invitant à la conversion— étaient le chemin pour y arriver.

Jésus trouve un chemin aplani, préparé, mis au point par la pénitence de Jean-Baptiste. Ses œuvres sont un témoignage que c'est Lui l'Envoyé. Il trouve des cœurs repentis et humiliés grâce au témoignage de Jean. Le Maître n'a que des paroles d'éloge pour lui.

Pourvu que ce soient les mêmes paroles pour chacun de nous également. Surtout si nous avons été capables de montrer le Seigneur, le présentant aux autres et en nous effaçant en même temps.

Pensées pour l'évangile d'aujourd'hui

  • « En Lui tu trouveras beaucoup plus que ce que tu peux désirer ou demander » (Saint Jean de la Croix)

  • « Est-ce que nous marchons sur le chemin de Jésus-Christ ? Retrouvons le Seigneur et allons de l’avant sur ce chemin si beau, où il doit croître et où nous devons rétrécir » (François)

  • « En effet, le Christ a invité à la foi et à la conversion, il n’y a nullement contraint. Il a rendu témoignage à la vérité, mais il n’a pas voulu l’imposer par la force à ses contradicteurs. Son royaume (...) s’étend grâce à l’amour par lequel le Christ, élevé sur la croix, attire à lui tous les hommes » (Catéchisme de l’Eglise Catholique n° 160)