Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 26 avril : Saint Isidore, evêque et docteur de l’Église

Texte de l'Évangile (Mt 5,13-16): « Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel devient fade, comment lui rendre de la saveur ? Il ne vaut plus rien : on le jette dehors et il est piétiné par les gens. Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée. Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux».

«Vous êtes le sel de la terre»

Abbé Joaquim MESEGUER García
(Rubí, Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui, Jésus nous parle clairement de la valeur testimoniale de la vie chrétienne : « Vous êtes le sel de la terre » (Mt 5,13). Ainsi donc, celui qui ne peut témoigner de ce qu’il croit à travers son comportement et ses actes, ne peut pas non plus se dire suiveur du Christ, Lui qui à tout moment nous a donné l’exemple de sa vie. Veillons alors, pour que notre existence ne perde pas sa qualité de sel et de lumière, car « il ne sert plus qu'à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes» (Mt 5,13).

Grâce à Dieu, comme nous le rappelle la Lettre aux Hébreux, «nous sommes entourés de cette grande foule de témoins” (Heb 12,1), les saintes et les saints qui, à travers le temps ont apporté cette saveur chrétienne à la vie humaine, ont préservé les coutumes de la corruption régnante dans le siècle et ont contribué à faire resplendir la sagesse divine. Isidore de Séville fût l’un d’eux ; un homme qui réunît la foi et la culture, qui œuvra pour la conservation de l’héritage intellectuel du monde gréco-latin et pour la rénovation des connaissances de son époque par de nouvelles contributions. Sa méthode encyclopédique et analytique compilée dans ses Etymologies, clairement en avance sur son temps lui a valu d’être considéré comme le patron des informaticiens. Lorsque la sainteté et la sagesse cheminent main dans la main, elles réalisent de grandes œuvres, pour la plus grande gloire de Dieu et le bien de l’humanité… !

Saint Isidore vît dans l’union de la sagesse et de la sainteté un devoir pastoral pour le bien du peuple fidèle: “l’Evêque doit avoir une connaissance éminente des Saintes Ecritures, car s’il se limite à avoir une vie sainte, elle ne profitera qu’à lui. En revanche, s’il est instruit dans la prédication et la doctrine, il pourra instruire les autres et enseigner aux siens. » Tandis que nous méditons ces paroles de Saint Isidore, demandons au Seigneur qu’Il nous donne des bergers saints et doctes, selon Sa volonté.