Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 11 juin: Saint Barnabé, apôtre

Première Lecture (Ac 11,21b-26; 13,1-3): En ces jours-là, à Antioche, un grand nombre de gens devinrent croyants et se tournèrent vers le Seigneur. La nouvelle parvint aux oreilles de l’Église de Jérusalem, et l’on envoya Barnabé jusqu’à Antioche. À son arrivée, voyant la grâce de Dieu à l’œuvre, il fut dans la joie. Il les exhortait tous à rester d’un cœur ferme attachés au Seigneur. C’était en effet un homme de bien, rempli d’Esprit Saint et de foi. Une foule considérable s’attacha au Seigneur. Barnabé partit alors à Tarse chercher Saul. L’ayant trouvé, il l’amena à Antioche. Pendant toute une année, ils participèrent aux assemblées de l’Église, ils instruisirent une foule considérable. Et c’est à Antioche que, pour la première fois, les disciples reçurent le nom de « chrétiens ».

Or il y avait dans l’Église qui était à Antioche des prophètes et des hommes chargés d’enseigner : Barnabé, Syméon appelé Le Noir, Lucius de Cyrène, Manahène, compagnon d’enfance d’Hérode le Tétrarque, et Saul. Un jour qu’ils célébraient le culte du Seigneur et qu’ils jeûnaient, l’Esprit Saint leur dit : « Mettez à part pour moi Barnabé et Saul en vue de l’œuvre à laquelle je les ai appelés. » Alors, après avoir jeûné et prié, et leur avoir imposé les mains, ils les laissèrent partir.
Psaume Responsorial: 64
R/. Il est beau de te louer, Dieu, dans Sion
Tu visites la terre et tu l’abreuves, tu la combles de richesses ; les ruisseaux de Dieu regorgent d’eau : tu prépares les moissons.

Ainsi, tu prépares la terre, tu arroses les sillons ; tu aplanis le sol, tu le détrempes sous les pluies, tu bénis les semailles.

Tu couronnes une année de bienfaits ; sur ton passage, ruisselle l’abondance. Au désert, les pâturages ruissellent, les collines débordent d’allégresse.
Verset avant l'Évangile (Mt Jn 13, 34): Alléluia. Alléluia. Je vous donne un commandement nouveau, dit le Seigneur : « Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. » Alléluia.

Texte de l'Évangile (Mt 10,7-13): «Sur votre route, proclamez que le Royaume des cieux est tout proche. Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement: donnez gratuitement. Ne vous procurez ni or ni argent, ni petite monnaie pour en garder sur vous; ni sac pour la route, ni tunique de rechange, ni sandales, ni bâton. Car le travailleur mérite sa nourriture. Dans chaque ville ou village où vous entrerez, informez-vous pour savoir qui est digne de vous accueillir, et restez chez lui jusqu'à votre départ. En entrant dans la maison, saluez ceux qui l'habitent. Si cette maison en est digne, que votre paix vienne sur elle. Si elle n'en est pas digne, que votre paix retourne vers vous».

«Le Royaume des cieux est tout proche. Guérissez les malades, ressuscitez les morts…»

Abbé Antoni CAROL i Hostench
(Sant Cugat del Vallès, Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui, nous fêtons l'apôtre Joseph, «que les Apôtres surnommèrent Barnabé, ce qui veut dire "fils de la consolation"» (Ac 4,36). Dès le départ, il fut généreux: «Il avait un champ, le vendit, apporta l'argent et le mit aux pieds des Apôtres» (Ac 4,37). Il amena saint Paul aux Apôtres, quand tous avaient peur de lui, et c'est avec lui qu'il entama l'apostolat auprès des païens. D'abord à Antioche, où «il encourageait tout un chacun à demeurer, d'un cœur ferme, fidèle au Seigneur, car c'était un homme de bien, rempli de l'Esprit Saint et de foi. Une foule considérable s'adjoignit ainsi au Seigneur» (Ac 11,23-24). Son zèle fut exemplaire, qui mettait en pratique le commandement du Seigneur: «Proclamez que le Royaume des cieux est tout proche» (Mt 10,7).

«Mettez-moi donc à part Barnabé et Saul en vue de l'œuvre à laquelle je les ai appelés» (Ac 13,2), proclama l'Esprit Saint: ils partirent pour Chypre et l'Asie Mineure, et ils souffrirent beaucoup pour le Seigneur. Ils connurent aussi des différends et se séparèrent à cause de Marc, qui les abandonna à mi-parcours, et Paul ne voulut plus de lui pour le voyage suivant; mais Barnabé sut lui faire confiance et nous verrons plus tard Marc grand collaborateur de Pierre et de Paul.

Apprenons à ne pas cataloguer définitivement les gens, car «les âmes, comme le bon vin, s'améliorent avec le temps» (saint Josémaria), quand on leur fait confiance et qu'on les aime, puisque «nul ne peut être compris si on ne l'aime pas» (Saint Augustin).

Quand nous voyons quelqu'un faiblir ou faire machine arrière, persévérons, comme Barnabé, surnom qui signifie aussi "homme de l'effort" et "celui qui anime et enthousiasme". Ce sont là des tempéraments dont nous avons aujourd'hui besoin. C'est pourquoi nous accourons au Seigneur avec ces mots de la collecte: «Accorde-nous d'annoncer fidèlement, par la parole et par l'exemple, l'Évangile que [Barnabé] proclama avec vaillance».