Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Méditons l’Évangile d’aujourd’hui

L'Évangile d'aujourd'hui + homélie (de 300 mots)

Ascension du Seigneur (C)

Télécharger
Première Lecture (Ac 1,1-11): Cher Théophile, dans mon premier livre j’ai parlé de tout ce que Jésus a fait et enseigné depuis le moment où il commença, jusqu’au jour où il fut enlevé au ciel, après avoir, par l’Esprit Saint, donné ses instructions aux Apôtres qu’il avait choisis. C’est à eux qu’il s’est présenté vivant après sa Passion ; il leur en a donné bien des preuves, puisque, pendant quarante jours, il leur est apparu et leur a parlé du royaume de Dieu.

Au cours d’un repas qu’il prenait avec eux, il leur donna l’ordre de ne pas quitter Jérusalem, mais d’y attendre que s’accomplisse la promesse du Père. Il déclara : « Cette promesse, vous l’avez entendue de ma bouche : alors que Jean a baptisé avec l’eau, vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés d’ici peu de jours. » Ainsi réunis, les Apôtres l’interrogeaient : « Seigneur, est-ce maintenant le temps où tu vas rétablir le royaume pour Israël ? » Jésus leur répondit : « Il ne vous appartient pas de connaître les temps et les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais vous allez recevoir une force quand le Saint-Esprit viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »

Après ces paroles, tandis que les Apôtres le regardaient, il s’éleva, et une nuée vint le soustraire à leurs yeux. Et comme ils fixaient encore le ciel où Jésus s’en allait, voici que, devant eux, se tenaient deux hommes en vêtements blancs, qui leur dirent : « Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? Ce Jésus qui a été enlevé au ciel d’auprès de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel. »
Psaume Responsorial: 46
R/. Dieu s’élève parmi les ovations, le Seigneur, aux éclats du cor.
Tous les peuples, battez des mains, acclamez Dieu par vos cris de joie ! Car le Seigneur est le Très-Haut, le redoutable, le grand roi sur toute la terre.

Dieu s’élève parmi les ovations, le Seigneur, aux éclats du cor. Sonnez pour notre Dieu, sonnez, sonnez pour notre roi, sonnez !

Car Dieu est le roi de la terre : que vos musiques l’annoncent ! Il règne, Dieu, sur les païens, Dieu est assis sur son trône sacré.
Deuixème Lecture (He 9,24-28; 10,19-23): Le Christ n’est pas entré dans un sanctuaire fait de main d’homme, figure du sanctuaire véritable ; il est entré dans le ciel même, afin de se tenir maintenant pour nous devant la face de Dieu. Il n’a pas à s’offrir lui-même plusieurs fois, comme le grand prêtre qui, tous les ans, entrait dans le sanctuaire en offrant un sang qui n’était pas le sien ; car alors, le Christ aurait dû plusieurs fois souffrir la Passion depuis la fondation du monde. Mais en fait, c’est une fois pour toutes, à la fin des temps, qu’il s’est manifesté pour détruire le péché par son sacrifice. Et, comme le sort des hommes est de mourir une seule fois et puis d’être jugés, ainsi le Christ s’est-il offert une seule fois pour enlever les péchés de la multitude ; il apparaîtra une seconde fois, non plus à cause du péché, mais pour le salut de ceux qui l’attendent.

Frères, c’est avec assurance que nous pouvons entrer dans le véritable sanctuaire grâce au sang de Jésus : nous avons là un chemin nouveau et vivant qu’il a inauguré en franchissant le rideau du Sanctuaire ; or, ce rideau est sa chair. Et nous avons le prêtre par excellence, celui qui est établi sur la maison de Dieu. Avançons-nous donc vers Dieu avec un cœur sincère et dans la plénitude de la foi, le cœur purifié de ce qui souille notre conscience, le corps lavé par une eau pure. Continuons sans fléchir d’affirmer notre espérance, car il est fidèle, celui qui a promis.
Verset avant l'Évangile (Mt 28,19.20b): Alléluia. Alléluia. De toutes les nations, faites des disciples, dit le Seigneur. Moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. Alléluia.
Texte de l'Évangile (Lc 24,46-53): Il conclut: «C'est bien ce qui était annoncé par l'Écriture: les souffrances du Messie, sa résurrection d'entre les morts le troisième jour, et la conversion proclamée en son nom pour le pardon des péchés à toutes les nations, en commençant par Jérusalem. C'est vous qui en êtes les témoins. Et moi, je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis. Quant à vous, demeurez dans la ville jusqu'à ce que vous soyez revêtus d'une force venue d'en haut».

Puis il les emmena jusque vers Béthanie et, levant les mains, il les bénit. Tandis qu'il les bénissait, il se sépara d'eux et fut emporté au ciel. Ils se prosternèrent devant lui, puis ils retournèrent à Jérusalem, remplis de joie. Et ils étaient sans cesse dans le Temple à bénir Dieu.

«Tandis qu'il les bénissait, il se sépara d'eux et fut emporté au ciel»

Abbé Dom. Josep ALEGRE Abbé de Santa Mª de Poblet (Tarragona, Espagne)

Aujourd'hui jour de l'Ascension du Seigneur, l'on nous rappelle la “mission” qui nous a été confiée: «C'est vous qui en êtes les témoins» (Lc 24,48). La Parole de Dieu continue d'être aujourd'hui d’une vivante actualité: «Mais vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit (…). Alors vous serez mes témoins» (Ac 1,8) jusqu'aux extrémités de la terre. La Parole de Dieu est une exigence pressante et permanente: «Puis il leur dit: ‘Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création’» (Mc 16,15).

En cette Fête résonne avec force l'invitation du Maître, qui —revêtu de notre humanité— une fois remplie sa mission dans ce monde, nous quitte pour s'asseoir à la droite du Père et nous envoyer la force venue d'en haut, le Saint-Esprit.

Mais moi je dois me demander: —Le Seigneur agit-t-il à travers moi? Quels sont les signes qui accompagnent mon témoignage? Ça me rappelle un peu les verses du poète: «Tu ne peux pas attendre que Dieu vienne à toi pour te dire: ‘Je suis’. Un Dieu qui déclare son pouvoir, ça n'a pas de sens. Tu dois savoir que Dieu souffle à travers toi depuis le commencement, et si ta poitrine brûle mais tu n'en souffres pas, c'est que Dieu est en train d'y agir».

Ce doit être pour nous un signe: ce feu qui brûle en nous, ce feu qu’on n'arrive pas à éteindre —comme chez le prophète Jérémie: la vive Parole de Dieu. Alors, nous avons besoin de clamer: «Tous les peuples, battez des mains, acclamez Dieu par vos cris de joie Dieu s'élève parmi les ovations, sonnez pour notre Dieu, sonnez!» (Ps 47,2.6-7).

Son règne a été enfanté dans le cœur des peuples, dans ton cœur, comme une semence qui est prête à éclater… —Chante, danse, pour ton Seigneur. Et, si tu ne sais pas comment faire, savoure la Parole sur tes lèvres jusqu'à la faire descendre dans ton cœur: —Dieu, Père de notre Seigneur Jésus-Christ, donne-moi l'esprit de sagesse et la révélation pour pouvoir te connaître. Illumine les yeux de mon cœur pour parvenir à comprendre l'espérance à laquelle tu m'appelles, la richesse de la gloire que tu as préparée pour moi et la grandeur de ton pouvoir que tu as déployé avec la résurrection du Christ.


Le nouveau site Web evangeli.net est maintenant disponible. Nous espérons que la diffusion du contenu et les nouvelles fonctionnalités faciliteront la lecture et la méditation de l'Évangile et de son commentaire.