Notre site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur et nous recommandons d'accepter son utilisation pour profiter pleinement de la navigation

Une équipe de 200 prêtres commentent l'Évangile du jour

Voir d'autres jours:

Jour liturgique : 20 Août : Saint Bernard, abbé et docteur de l'Eglise

Texte de l'Évangile (Jn 17,20-26): Je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi. Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN : moi en eux, et toi en moi. Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.

Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde. Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu, et ceux-ci ont reconnu que tu m’as envoyé. Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi, je sois en eux.

«Pour qu’ils soient un comme nous sommes UN : moi en eux, et toi en moi»

Abbé Joaquim MESEGUER García
(Rubí, Barcelona, Espagne)

Aujourd'hui nous voyons Jésus en train de prier pour les disciples de tous les temps, ceux de son époque et ceux qui viendraient après grâce au témoignage des chrétiens de toutes les générations : "Je ne demande pas seulement pour eux, mais aussi pour ceux qui croient en moi à travers leurs paroles (Jn 17,20). Le désir de Jésus ne concerne pas seulement l'extension du Royaume de Dieu, mais aussi son unité ; et en lui se manifeste la catholicité de l'Eglise : "Qu'ils soient tous un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme moi je suis en toi (Jn 17,21). Et ce "tous" se rapporte à tous les chrétiens de toutes les époques et de toutes les parties du monde : tous en train de vivre en communion avec Celui qui est l'unique et vrai Dieu au sein d'une seule Eglise.

Un des disciples présents dans le cœur de Jésus, et pour qui Il a prié, fut Saint Bernard de Clairvaux (1090 – 1153), grand rénovateur de la vie chrétienne et du monachisme au début du deuxième millénaire. Avec le regard et la pensée dirigés vers le Christ, Saint Bernard priait et travaillait pour l'unité de l'Eglise, pour la communion entre les frères et pour l'expérience d'une vie vraiment chrétienne avec la propagation du Royaume de Dieu. Fortifié par l'amour de Dieu, Saint Bernard exhortait ses moines à vivre dans la charité, pour atteindre ainsi l'unité en soi-même et dans l'Eglise : "Aimons-nous, parce que nous sommes aimés : c'est notre intérêt et l'intérêt des nôtres. Nous nous reposons sur ce que nous aimons ; nous offrons le repos à ceux que nous aimons. Aimer à travers Dieu cela signifie être charitable ; tâcher d'obtenir l'amour de Dieu, cela veut dire servir la charité".

En suivant les enseignements de Saint Benoît, Saint Bernard s'est appliqué à l'école du service de Dieu et ainsi il nous a montré l'importance de la vie communautaire dans la foi chrétienne.